Napoleone Bonaparte (1769-1821)

Nel suo esilio a Sant’Elena, scrivendo le celebri Memorie, Bonaparte ricordava l’importanza della piazzaforte militare di Alessandra che dimostrava di tenere in ottima considerazione definendola – come tutte le altre fortezze sabaude, a dire il vero – in buono stato, ben armata e perfettamente approvvigionata.
È noto a tutti che durante il suo dominio sul Piemonte e Alessandria, però, Napoleone fece progettare e realizzare in Cittadella nuovi edifici, nell’ambito di una radicale trasformazione dell’intero sistema di fortificazioni alessandrine che poi ebbe attuazione solo in minima parte.L’ingegnere progettista di questi lavori di fortificazione fu il Generale François de Chasseloup-Laubat.

“Le roi de Sardaigne possédait la Savoie, le comté de Nice ,le Piémont, le Montferrat. La Savoie et le comté de Nice lui avaient été enlevés dans les campagnes de 1792, 1793, 1794 et 1796, l’armée française occupait la crête supérieure des Alpes. Le Piémont et le Montferrat compris entre le Tésin , les états de Parme, la république de Gênes et les Alpes, formaient une population de 2.000.000 d’habitants, qui avec les 500.000 de la Sardaigne , et les 400.000 de la Savoie et du comté de Nice, portaient le nombre de ses sujets à environ 3.000.000.
En temps de paix, le roi de Sardaigne entretenait a 5.000 hommes sous les armes; il avait vingt-cinq millions de revenu. Au moment de la campagne de 1796, il avait, moyennant les subsides de l’Angleterre, et des efforts extraordinaires, 60.000 hommes sous les armes, de troupes nationales aguerries par une longue guerre; les places de la Brunette , de Suze , de Fenestrelles, de Bard, de Tortone, de Chérasco, d’Alexandrie, de Turin, étaient en bon état, bien armées et parfaitement approvisionnées; ces forteresses, situées aux défilés de toutes les montagnes, faisaient considérer sa frontière comme inexpugnable”.

Napoleone Bonaparte, Mémoires pour Servir à l’Histoire de France sous Napoléon, tomo III, 1823, pp. 166-167